Ressources

Le Muséum national d’histoire naturelle (UMS Patrinat) coordonne un programme sur les écureuils en France. Un site internet dédié met à disposition de nombreuses informations sur le Tamia de Sibérie : méthodes de gestion, biologie, identification ainsi qu’une plateforme de signalement d’observations : http://ecureuils.mnhn.fr/

Signorile, A. L., Oaoloni, D., Reuman, D. C. 2014. Grey squirrels in central Italy: a new threat for endemic red squirrel subspecies. Biological Invasions. 16(11): 2339-2350.

Pascal M. & Chapuis J.-L., 2006. L’écureuil gris : Sciurus carolinensis (Gmelin, 1788). Page 283, in : M.Pascal, O. Lorvelec, J.-D. Vigne, P. Keith & P. Clergeau (coord.). Évolution holocène de la faune de Vertébrés de France : invasions et disparitions. INRA, CNRS, Muséum National d’Histoire Naturelle. 381 pp.

Lawton, C., Rochford, J. 2007. The recovery of grey squirrel (Sciurus carolinensis) populations after intensive control programmes. Biology and Environment. 107: 19-29.

Espèce interdite d’introduction sur le territoire métropolitain (arrêté du 30 juillet 2010).

Espèce inscrite sur la liste des espèces exotiques envahissantes préoccupantes pour l’Union Européenne, en application du règlement européen  n°1143/2014

CITATION

GT IBMA. 2017. Sciurus carolinensis. Base d’information sur les invasions biologiques en milieux aquatiques. Groupe de travail national Invasions biologiques en milieux aquatiques. UICN France et Agence française pour la biodiversité.

UGS : Sciurus carolinensis Catégories : ,

Sciurus carolinensis

Nom commun : Écureuil gris, Écureuil gris de Caroline
Catégorie : FAUNE
Famille : Sciuridae
Milieu : Terrestre
Origine géographique : Amérique du Nord
Nom Anglais : Grey squirrel
Auteur : Gmelin, 1788
Introduction en France : métropole (non présent pour le moment)

MODALITÉS DE GESTION
Le Muséum national d’histoire naturelle (UMS Patrinat) coordonne un programme sur les écureuils en France. Un site internet dédié met à disposition de nombreuses informations sur l’Écureuil gris : biologie, identification ainsi qu’une plateforme de signalement d’observations : http://ecureuils.mnhn.fr/

En Italie, l’espèce a fait l’objet d’une campagne d’éradication en 1997, cependant rapidement interrompue en raison de pressions d’organisations de défense du droit des animaux (Pascal et al. 2006).

En Grande Bretagne et en Irlande, des campagnes de régulation sont mises en place (piégeage, appâts imbibés d’anticoagulant) (Mayle et al. 2007) mais les populations se reconstituent rapidement lorsque ces opérations sont interrompues (Lawton & Rochford, 2007)

MODALITÉS D’INTRODUCTION EN FRANCE ET IMPACTS DOCUMENTÉS
Plusieurs individus importés des États-Unis ont été relâchés en Italie au cours du XXe siècle : deux couples en 1948 à Stupinigi (Piémont) et cinq individus en 1966 à Genoa Nervi. Les populations issues ces introductions sont en expansion, et pourraient coloniser les pays voisins, la France et la Suisse, dans les prochaines années (Pascal et al., 2006). L’espèce a également été introduite en Grande-Bretagne.

En Grande-Bretagne, la présence d’écureuil gris conduit à la disparition de l’écureuil roux autochtone (Sciurus vulgaris) en raison de la transmission d’un poxvirus dont il est réservoir, cependant les populations italiennes ne semblent pas être infectées (CABI). Il dégrade également les forêts par son comportement d’écorçage, et peut endommager les cultures et les jardins.

Répartitions :
En France
En Europe

Contributions :

Date de rédaction : 22/11/2017, version 1

Contacter le Centre de ressources EEE

Pour toute information, n'hésitez pas à nous contacter. Vous reviendrons vers vous le plus rapidement possible. Cordialement, l'équipe de mise en oeuvre du Centre de ressources EEE.

Not readable? Change text. captcha txt
0
X