CITATION

GT IBMA. 2016. Phoenix canariensis. Base d’information sur les invasions biologiques en milieux aquatiques. Groupe de travail national Invasions biologiques en milieux aquatiques. UICN France et Onema.

UGS : Phoenix canariensis Catégories : ,

Phoenix canariensis

Nom commun : Dattier des Canaries
Catégorie : FLORE
Famille : Arecaceae
Milieu : Cours d’eau
Origine géographique : îles Canaries
Nom Anglais : Canary palm
Auteur : Hort. Ex Chabaud, 1882
Introduction en France : métropole et outre-mer

MODALITÉS DE GESTION
L’arrachage manuel des individus adultes et des semis et la coupe des adultes peut être envisagée, l’espèce ne produisant pas de rejets (CABI, 2015).

Des agents de contrôle biologique ont été testés avec succès : le charançon Rhynchophorus palmarum s’attaque aux arbres récemment plantés ou blessés, le papillon Homaledra sabalella dévore les feuilles et les arbres stressés sont souvent la cible du champignon Ganoderma applanatum (GISD, 2015).

MODALITÉS D’INTRODUCTION EN FRANCE ET IMPACTS DOCUMENTÉS
Introduit pour l’ornement à Nice en 1868, les premières mentions du Palmier des Canaries dans le milieu naturel datent de 1998, dans le département des Bouches-du-Rhône et de l’Aude (SIFlore).

Le palmier des Canaries peut entrer en compétition avec les espèces indigènes et les remplacer dans le milieu naturel en produisant des tapis très denses de semis. En Californie, sa prolifération a détourner le lit d’un cours d’eau et a entrainé des inondations (DiTomaso, 2006).

Répartitions :
En France
En Europe

Contributions :

Date de rédaction : 25/05/2016, version 1

Contacter le Centre de ressources EEE

Pour toute information, n'hésitez pas à nous contacter. Vous reviendrons vers vous le plus rapidement possible. Cordialement, l'équipe de mise en oeuvre du Centre de ressources EEE.

Not readable? Change text. captcha txt
0
X