UGS : Heracleum persicum Catégories : ,

Heracleum persicum

Nom commun : Berce de Perse
Catégorie : FLORE
Famille : Apiaceae
Milieu : Berges de cours d’eau, prairies, littoral, milieux urbains
Origine géographique : Iran, Irak, Turquie
Nom anglais : Persian Hogweed
Auteur : Desf. ex Fisch., 1841
Introduction en France : Métropole

MODALITÉS DE GESTION
L’espèce fait l’objet de peu d’interventions dans les milieux naturels. Les méthodes à privilégier sont celles employées pour la Berce du Caucase : coupe par fauche manuelle ou par broyage mécanique et le décolletage. La coupe seule a donné de mauvais résultats en Norvège (densification des parcelles) et est déconseillée (CABI, 2016).

MODALITÉS D’INTRODUCTION EN FRANCE ET IMPACTS DOCUMENTÉS
La Berce de Perse n’est pas encore présente en France. En Europe, elle a été introduite en Scandinavie pour l’ornement, puis dispersée accidentellement par les activités humaines (transport de terres,etc.).

Elle peut rapidement développer des peuplements denses et élimine les espèces indigènes par production de composés allélopathiques. Par exemple, H. persicum inhibe la germination et la croissance d’Alchemilla subcrenata, Phleum pratense et Poa pratensis (Myrås et Juntilla, 1981). La dominance de H. persicum peut exclure les espèces végétales natives, aboutissant à une diminution de la richesse spécifique et à des extinctions locales sur le long terme. Le long des berges de cours d’eau, l’espèce peut former des peuplements monospécifiques, impactant la faune associée à la végétation native (Nielsen et al., 2005).

H. persicum s’hybride avec H. sphondylium, espèce native, produisant des hybrides fertiles et vigoureux (Rijal et al., 2014). H. sphondylium est presque rare dans le nord de la Norvège, où l’hybridation avec H. persicum est fréquente. La plupart des habitats appropriés pour les espèces indigènes sont occupés par des hybrides vigoureux. Ainsi, il existe un risque d’extinction locale de H. sphondylium en raison de l’hybridation, en particulier dans le nord de la Norvège (CABI, 2016).

Tout comme la Berce du Caucase, la Berce de Perse produit une sève qui contient des furanocoumarines qui provoquent, au contact de la plante, de fortes réactions allergiques (dermatoses et brûlures), surtout lorsque la peau est exposée au soleil.

Répartitions :
En France
En Europe

Contributions :

Date de rédaction : 24/07/2017, version 1

Contacter le Centre de ressources EEE

Pour toute information, n'hésitez pas à nous contacter. Vous reviendrons vers vous le plus rapidement possible. Cordialement, l'équipe de mise en oeuvre du Centre de ressources EEE.

Not readable? Change text. captcha txt
0
X