Ressources

Pas de retour d’expérience de gestion disponible actuellement.

Beemster, N. & Klop, E. 1978. Risk assessment of the Black Swan (Cygnus atratus) in the Netherlands. A&W-report. 33 pp.

Benmergui M., Bullifon F., Fouque C. 2011. Le Cygne noir Cygnus atratus : synthèse bibliographique et perspectives de gestion pour la France. Office national de la chasse et de la faune sauvage, Station de la Dombes, Birieux. 21 pp.

Dubois PJ et Cugnasse JM. 2015. Les populations d’oiseaux allochtones en France, 2014. 3ème enquête nationale. Ornithos 22-2: 72-91.

Dubois, P.J., 2007. Les oiseaux allochtones en France: statut et interactions avec les espèces indigènes. Ornithos 14, 329–364.

Fouque C., Bullifon F., Benmergui M. 2011. Le Cygne noir Cygnus Atratus. Rapport de l’enquête nationale 2010-2011. Office national de la chasse et de la faune sauvage, Station de la Dombes, Birieux. 27 pp.

Owen M., Callaghan D., Kirby J. 2003. Guidelines on Avoidance of Introductions of Non-native Waterbird Species. In Fourth Meeting of the Technical Committee of the Agreement on the Conservation of African-Eurasian Migratory Waterbirds (AEWA). Secretariat of the Agreement on the Conservation of African-Eurasian Migratory Waterbirds, Tashkent, Uzbekistan : UNEP/AEWA Secretariat. 33 pp.

Pascal M., Lorvelec O. et Vigne J-D. 2006. Invasions biologiques et extinctions. Belin. Paris. 350 pp.

Sarat E. (coord). 2012. Les vertébrés exotiques envahissants sur le Bassin de la Loire (hors poissons) – Connaissances et expériences de gestion. Office national de la chasse et de la faune sauvage,Plan Loire Grandeur Nature, 128 pp.

Espèce dont la détention est soumise à autorisation :

  • Arrêté du 10 août 2004 (en lien avec la CITES) fixant les conditions d’autorisation de détention d’animaux de certaines espèces non domestiques dans les établissements d’élevage, de vente, de location, de transit ou de présentation au public d’animaux d’espèces non domestiques
  • Arrêté du 10 août 2004 fixant les règles générales de fonctionnement des installations d’élevage d’agrément d’animaux d’espèces non domestiques

La variété argentée du Cygne noir est citée dans la liste des espèces, races ou variétés d’oiseaux domestiques (arrêté ministériel du 11 août 2006)

CITATION

GT IBMA. 2017. Cygnus atratus. Base d’informations sur les invasions biologiques en milieux aquatiques. Groupe de travail national Invasions biologiques en milieux aquatiques. UICN France et Agence française pour la biodiversité.

UGS : Cygnus atratus Catégories : ,

Cygnus atratus

Nom commun : Cygne noir
Catégorie : FAUNE
Famille : Anatidae
Milieu: Eau douce
Origine géographique : Australie – Tasmanie
Nom Anglais : Black Swan
Auteur : Latham, 1790
Introduction en France : métropole

MODALITÉS DE GESTION
Bien qu’elle soit reconnue comme allochtone, l’espèce n’a pas été portée sur la liste de l’arrêté du 30 juillet 2010 interdisant l’introduction en milieu naturel. Sa détention est possible avec autorisation.

Très ponctuellement, des arrêtés préfectoraux ordonnant l’élimination des oiseaux ont été validés au titre de la protection de la biodiversité, notamment dans le Finistère en 2002, sur un couple qui nichait à Landerneau, et dans le Tarn-et-Garonne en 2010 (Fouque 2012, in Sarat 2012). Ces opérations ont été menées par les agents de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage à l’aide d’une arme à feu. Par ailleurs, en Gironde, en 2006, un noyau de population de Cygne noir à été détruit sans acte administratif préalable. Le succès de ces interventions est variable et reste efficace sur de petits effectifs (Dubois, 2007, Benmergui et al., 2011).

En 2011, suite aux résultats de l’enquête nationale sur le Cygne noir (ONCFS/Réseau OEZH), Fouque et al. (2011) des propositions de recommandations de gestion ont été formulées selon les effectifs et le statut reproductif de l’espèce dans chaque département. Ces recommandations n’ont pas été suivies de la mise en œuvre d’une gestion adaptée au risque de propagation de l’espèce. Ces recommandations graduaient l’action comme il suit :

  • aucune mesure à prendre (vigilance passive) ;
  • communication au public (vigilance active) ;
  • arrêté préfectoraux avec tir ;
  • arrêtés préfectoraux avec tir et destruction des œufs.

MODALITÉS D’INTRODUCTION EN FRANCE ET IMPACTS DOCUMENTÉS
En France, l’espèce est mentionnée pour la première fois en 1974 dans la Somme. Les individus seraient originaires du Royaume-uni, où l’espèce a été introduite en 1831 pour l’ornementation. La première reproduction est rapportée en Charente en 1988 (Pascal et al., 2006).

En 2015, on recense un effectif total de 190-220 oiseaux avec 26-30 couples nicheurs, répartis sur 21 départements (Dubois et Cugnasse, 2015). La majorité des individus nichent sur le lac de Grand Lieu (Loire-Atlantique) mais des nichées ont été également observées en Sarthe et en Ile de France.

Le Cygne noir peut se montrer très agressif avec les autres espèces d’oiseau, notamment en période nuptiale en chassant tout individu évoluant dans son entourage, et en particulier avec le cygne tuberculé, avec lequel il peut hybrider (Dubois 2007, Owen et al., 2011). Ce comportement agressif est susceptible de lui conférer un avantage compétitif sur d’autres espèces d’oiseaux, pour l’accès aux sites de nidification ou aux ressources.

En Nouvelle-Zélande, l’espèce est connue pour avoir un impact négatif sur la biodiversité, notamment par un broutage intensif de la communauté macrophyte (Dubois, 2007) pouvant engendrer des perturbations des réseaux trophiques (Benmergui et al., 2011). En Autriche, les populations de cygnes noirs posent des problèmes de qualité de l’eau (Dubois, 2007).

Répartitions :
En France
En Europe

Contributions : Jean-François Maillard, ONCFS.

Date de rédaction : 25/07/2017, version 2.

Contacter le Centre de ressources EEE

Pour toute information, n'hésitez pas à nous contacter. Vous reviendrons vers vous le plus rapidement possible. Cordialement, l'équipe de mise en oeuvre du Centre de ressources EEE.

Not readable? Change text. captcha txt
0
X