Ressources

Pas de retour d’expérience de gestion disponible actuellement

Espèce inscrite sur la liste des espèces exotiques envahissantes préoccupantes pour l’Union Européenne, en application du règlement européen  n°1143/2014

Espèce interdite dans le département de la Réunion par arrêté préfectoral N°05 – 1777 /SG/DRCTCV du 12 juillet 2005

Arrêté préfectoral n°05-204/SG/DRCTCV du 1er février 2005 autorisant le tir de Corvus splendens, corbeau exotique induisant des risques pour la salubrité publique.

CITATION

GT IBMA. 2017. Corvus splendens. Base d’informations sur les invasions biologiques en milieux aquatiques. Groupe de travail national Invasions biologiques en milieux aquatiques. UICN France et Agence française pour la biodiversité.

UGS : Corvus splendens Catégories : ,

Corvus splendens

Noms communs : Corbeau familier, Corneille d’Inde
Catégorie : FAUNE
Famille : Corvidae
Milieu: Eau douce
Origine géographique : Asie
Nom Anglais : House crow
Auteur : Vieillot, 1817
Introduction en France : Outre-mer (Île de la Réunion)

MODALITÉS DE GESTION
Un arrêté préfectoral autorise la destruction de l’espèce par tir depuis 2005 par les agents de la Brigade Nature Océan Indien sur l’île de la Réunion (Arrêté préfectoral n°05-204/SG/DRCTCV du 1er février 2005 autorisant le tir de Corvus splendens, corbeau exotique induisant des risques pour la salubrité publique). A la Réunion, au moins 3 corbeaux familiers ont été prélevés : deux au port maritime (2005 et 2010) et un à Sainte-Marie en 2009.

L’espèce a fait l’objet d’une campagne d’éradication au Yémen, sur l’île de Socotra (Suliman, 2011). Un couple a été introduit sur l’île en 1995 par voie maritime, et les 13 derniers individus ont été détruits par tir en avril 2009.

MODALITÉS D’INTRODUCTION EN FRANCE ET IMPACTS DOCUMENTÉS
A la Réunion, les premières observations de Corbeau familier ont été réalisées en 2004 à différents endroits de l’île. D’autres observations occasionnelles ont eu lieu, notamment en 2011 et 2013 (Robert, 2013). Les individus observés à la Réunion seraient originaire de l’île Maurice, où l’espèce est bien implantée. L’espèce est réputée pour faire du « bateau stop », c’est-à-dire de voyager comme passager des bateaux. C’est de cette manière qu’il a été introduit aux Pays-Bas.

L’espèce est porteuse d’agents pathogènes entériques susceptibles de provoquer des maladies diarrhéiques chez l’homme (Ash, 1984 in Ryall, 1992). Il menace également les espèces locales (prédation des œufs et des jeunes) (Ryall, 1992) et provoque des dégâts dans les cultures et des nuisances diverses (dégâts sur les câbles électriques, les poubelles, etc.).

Répartitions :
En France : pas de données disponibles actuellement.
En Europe

Contributions : Jean-François Maillard (ONCFS)

Date de rédaction : 11/04/2017, version 2

Contacter le Centre de ressources EEE

Pour toute information, n'hésitez pas à nous contacter. Vous reviendrons vers vous le plus rapidement possible. Cordialement, l'équipe de mise en oeuvre du Centre de ressources EEE.

Not readable? Change text. captcha txt
0
Threskiornis aethiopicus - Maurice Benmergui
X