CITATION

GT IBMA. 2016. Castor canadensis. Base d’information sur les invasions biologiques en milieux aquatiques. Groupe de travail national Invasions biologiques en milieux aquatiques. UICN France et Onema.

UGS : Castor canadensis Catégories : ,

Castor canadensis

Nom commun : Castor canadien
Catégorie : FAUNE
Famille : Castoridae
Milieu : Eau douce
Origine géographique : Canada
Nom Anglais : Canadian beaver
Auteur : Kuhl, 1820
Introduction en France : métropole

MODALITÉS DE GESTION
En France, la population de Castor canadien introduite dans l’Yonne en 1975 a été éradiquée par l’Office national de la chasse et de la faune sauvage en 1984. Entre novembre 1984 et avril 1985, 22 castors seront ainsi capturés et deux abattus au fusil. Depuis, l’espèce n’a plus été signalée sur les sites initiaux de présence connue et sur la Loire proche. Il s’agit de la première opération d’éradication d’un vertébré allochtone conduite en France (Hurel, 2011).

En Europe, les populations établies au Luxembourg, en Belgique et à l’ouest de l’Allemagne sont susceptibles d’arriver sur le territoire français. Afin d’assurer un bon état de conservation du Castor européen, un dispositif de surveillance a été mis en place par la délégation Nord-Est de l’ONCFS, en étroite collaboration avec le réseau national Castor et les universités de Liège et de Lorraine. Ce réseau permettra de détecter l’arrivée possible du Castor canadien sur le territoire national et, le cas échéant, d’empêcher de façon réactive sa naturalisation (Dubrulle et Catusse, 2013). Treize sites de surveillance ont été définis à partir d’une cartographie transfrontalière. Les deux espèces étant difficiles à distinguer sur de simples critères morphologiques, des analyses génétiques doivent être réalisées. La méthode des pièges à poils (fils barbelés à hauteur de 25 cm au dessus de passages fréquentés par le castor) permet ainsi de récolter les échantillons sans capturer ou manipuler les individus.

MODALITÉS D’INTRODUCTION EN FRANCE ET IMPACTS DOCUMENTÉS
Le Castor canadien a été introduit en Europe à plusieurs reprises : Pologne (1926), Finlande (1937) et Autriche (1976). Au début des années 2000, quelques individus se sont échappés d’un parc animalier situé dans l’ouest de l’Allemagne, et leur descendance a commencé à coloniser les régions limitrophes (Luxembourg, Belgique et Pays-Bas). En France, des castors canadiens ont été introduits dans un parc animalier de l’Yonne en 1975, d’où ils s’échappèrent en 1977. Ils fondèrent une population dont l’effectif minimal fut estimé entre 15 et 20 individus en 1984 (Rouland, 1985 in Hurel, 2011).

Le Castor canadien peut rentrer en compétition avec le Castor d’Europe (Castor fiber) et l’exclure par avantage reproductif (Danilov, 1995 ; in Nummi, 2010). Les deux espèces ne s’hybrident pas (nombre de chromosomes différent).

Répartitions :
En France
En Europe

Contributions :

Date de rédaction : 04/07/2016, version 1

Contacter le Centre de ressources EEE

Pour toute information, n'hésitez pas à nous contacter. Vous reviendrons vers vous le plus rapidement possible. Cordialement, l'équipe de mise en oeuvre du Centre de ressources EEE.

Not readable? Change text. captcha txt
0
X