Ressources

Le Muséum national d’histoire naturelle (UMS Patrinat) coordonne un programme sur les écureuils en France. Un site internet dédié met à disposition de nombreuses informations sur l’Ecureuil de Pallas : méthodes de gestion, biologie, identification ainsi qu’une plateforme de signalement d’observations : http://ecureuils.mnhn.fr/

Espèce interdite d’introduction sur le territoire métropolitain (arrêté du 30 juillet 2010).

Espèce inscrite sur la liste des espèces exotiques envahissantes préoccupantes pour l’Union Européenne, en application du règlement européen  n°1143/2014

CITATION

GT IBMA. 2017. Calloscirius erythraeus. Base d’informations sur les invasions biologiques en milieux aquatiques. Groupe de travail national Invasions biologiques en milieux aquatiques. UICN France et Agence française pour la biodiversité.

UGS : Calloscirius erythraeus Catégories : ,

Calloscirius erythraeus

Nom commun : Écureuil à ventre rouge, Écureuil de Pallas
Catégorie : FAUNE
Famille : Sciuridae
Milieu : Terrestre
Origine géographique : Sud-est de l’Asie
Nom Anglais : Pallas’s squirrel, red-bellied tree squirrel
Auteur : Pallas, 1779
Introduction en France : métropole

MODALITÉS DE GESTION
Le Muséum national d’histoire naturelle (UMS Patrinat) coordonne un programme sur les écureuils en France. Un site internet dédié met à disposition de nombreuses informations sur l’Ecureuil de Pallas : méthodes de gestion, biologie, identification ainsi qu’une plateforme de signalement d’observations : http://ecureuils.mnhn.fr/

Un plan national de lutte relatif à l’Écureuil à ventre rouge a été mis en place au printemps 2012, afin de contrôler et cantonner la population des Alpes-Maritimes (Chapuis et al., 2011). Les opérations de tir et de piégeage ont permis de prélever 1 130 individus entre 2012 et 2014, sur une population estimée à 3 000 individus. Ce plan de lutte a été reconduit pour la période 2015-2018 (Chapuis et al., 2014). Le bilan des actions 2016 est disponible.

En Belgique, une petite population découverte dans un parc d’attraction abandonné en 2005 a fait l’objet d’une campagne de captures. Cette opération semble avoir porté ses fruits car plus aucun individu n’est observé depuis 2011 (Dozières, 2012).

MODALITÉS D’INTRODUCTION EN FRANCE ET IMPACTS DOCUMENTÉS
Une seule population d’Écureuil à ventre rouge est connue à l’heure actuelle sur le territoire français, au Cap d’Antibes (Alpes-Maritimes). Si son expansion semblait un temps limitée par l’aire urbaine à l’entrée de la péninsule d’Antibes (Pascal et Chapuis, 2003), cette barrière a aujourd’hui été dépassée (Dozières, 2012). La date de son introduction n’est pas connue avec certitude mais est estimée la fin des années 1960. Il s’agirait probablement d’un particulier ayant ramené des animaux d’un voyage en Asie, qui se seraient échappés ou auraient été relâchés volontairement, car cet écureuil ne semble jamais avoir été vendu en animalerie (Dozières, 2012) .

Les dégâts économiques et écologiques en France sont difficiles à évaluer (Dozières, 2012). L’Écureuil à ventre rouge est connu pour détériorer les arbres par son comportement d’écorçage, mais également les câbles téléphoniques, les tuyaux d’irrigation ou d’arrosages et les structures en bois des habitations. Potentiellement consommateur d’œufs d’oiseaux indigènes et à l’origine de dégâts dans les vergers et potagers, il pourrait également entrer en compétition avec l’Écureuil roux (Sciurus vulgaris).

Répartitions :
En France
En Europe

Contributions :

Date de rédaction : 22/11/2017, version 1

Contacter le Centre de ressources EEE

Pour toute information, n'hésitez pas à nous contacter. Vous reviendrons vers vous le plus rapidement possible. Cordialement, l'équipe de mise en oeuvre du Centre de ressources EEE.

Not readable? Change text. captcha txt
0
X