Ressources

Pas de retour d’expérience de gestion disponible actuellement.

Fiche technique sur la gestion du Buddléia sur le terril de Bayemont, Belgique

UICN France. 2015. Les espèces exotiques envahissantes sur les sites d’entreprises. Livret 1 : connaissances et recommandations générales. Paris, France, 40 pp.

UICN France. 2015. Les espèces exotiques envahissantes sur les sites d’entreprises. Livret 2 : identifier et gérer les principales espèces. Paris, France, 96 pp.

Espèce non réglementée.

CITATION

GT IBMA. 2016. Buddleja davidii. Base d’information sur les invasions biologiques en milieux aquatiques. Groupe de travail national Invasions biologiques en milieux aquatiques. UICN France et Onema.

UGS : Buddleja davidii Catégories : ,

Buddleja davidii

Noms communs : Buddléia, Arbre aux papillons
Catégorie : FLORE
Famille : Buddlejaceae
Milieu : Berges des cours d’eau
Origine géographique : Chine
Nom Anglais : Butterfly bush
Auteur : Franchet, 1887
Introduction en France : Métropole et outre-mer

MODALITÉS DE GESTION
L’arrachage manuel des jeunes pousses ou arbustes est considéré comme la méthode la plus efficace pour gérer le buddléia. L’utilisation d’un treuil ou la réalisation d’un tronçonnage suivi d’un dessouchage permet de compléter la méthode manuelle sur des sujets dont le tronc et le système racinaire sont plus développés. Prévoir au moins un passage de suivi les trois années suivant la première intervention pour contrôler qu’il n’y a pas de rejets, et les arracher le cas échéant. Les perturbations du milieu occasionnées par l’arrachage et le dessouchage/tronçonnage des jeunes pousses ou des arbustes de Buddléia favorisent leur reprise. La plantation d’espèces indigènes adaptées au biotope est donc préconisée afin de limiter la repousse des arbustes.

La coupe mécanique des inflorescences, réalisée immédiatement après la floraison et avant la formation de graines (entre juin et octobre) peut également être réalisée sur des petites surfaces. Elle permet d’empêcher la formation de graines et par conséquent de limiter la dissémination de l’espèce. Il s’agit d’une technique préventive, à coupler avec une technique curative (arrachage, coupe).

MODALITÉS D’INTRODUCTION EN FRANCE ET IMPACTS DOCUMENTÉS
Le Buddléia a été introduit délibérément pour l’ornement en France par le père David, en 1869. Les premiers envois de graine arrivent en 1893 et la plante commence a être largement cultivée à partir de 1916. Il existe plus de 90 cultivars sélectionnés depuis les années 1920 (Fried 2012 ; FCBN 2010).

Le buddléia peut former rapidement des peuplements monospécifiques denses qui peuvent exclure localement d’autres espèces. Il pose un réel problème dans certaines ripisylves (blocage de la régénération naturelle dans les forêts riveraines, concurrence avec les formations pionnières à saules et peupliers, risque de disparition d’espèces endémiques de lits de torrents par modification du milieu et compétition) (Fried 2012 ; FCBN, 2010).

Répartitions :
En France
En Europe

Contributions :

Date de rédaction : 26/04/2016, version 1

Contacter le Centre de ressources EEE

Pour toute information, n'hésitez pas à nous contacter. Vous reviendrons vers vous le plus rapidement possible. Cordialement, l'équipe de mise en oeuvre du Centre de ressources EEE.

Not readable? Change text. captcha txt
0
Paspalum distichum - Sylvain Pouvaret CEN AuvergneAponogeton distachyos - Emilie Mazaubert
X