RETOUR

Le GT IBMA a réalisé un bilan complet des connaissances disponibles en matière de gestion des espèces exotiques envahissantes en milieux aquatiques. Cette publication en deux volumes dresse un état des lieux sur les EEE en métropole (connaissances scientifiques, législation, stratégies et outils) et propose plus de 50 expériences de gestion détaillées sur la flore et la faune.

L’importance des impacts écologiques et économiques induits par les invasions biologiques est désormais largement reconnue. À l’heure où la reconquête et la préservation du bon état des milieux aquatiques s’imposent comme des enjeux écologiques et sociétaux essentiels, la question des écrevisses invasives constitue une préoccupation majeure pour de nombreux gestionnaires et acteurs de l’eau.

Cet ouvrage présente les résultats du séminaire 1ères Rencontres nationales sur les Ecrevisses exotiques invasives qui a permis de faire un état des lieux complet de la situation des écrevisses exotiques, mais aussi des espèces natives, en France, de mieux comprendre les processus en jeux, la place des écrevisses invasives dans les écosystèmes aquatiques et leurs incidences sur la biodiversité, et enfin de détailler les pistes de gestion entreprises çà et là en France. Des avancées méthodologiques sont également livrées dans cet ouvrage.

Ces deux journées de dialogue entre science et gestion ont rassemblé 120 participants représentant un large panel de professionnels concernés par cette thématique : scientifiques, gestionnaires, services de l’État, collectivités, pêche professionnelle, bureaux d’études et associations. Elles ont permis de nouer, pour la première fois en France, un dialogue aussi large à l’échelle nationale sur le sujet. Le séminaire a été organisé par l’Inra, le Parc naturel régionale de Brière, le CNRS, l’Onema et le Forum des marais atlantiques. Il s’est tenu les 19 et 20 juin 2013 à Saint-Lyphard, au cœur des marais de Brière.

Ce document présente des expériences de gestion sur huit espèces invasives (flore et faune) dont cinq sont plus ou moins inféodées aux milieux aquatiques continentaux (Baccharis, Herbe de la Pampa, Jussies, Renouées asiatiques, Vison d’Amérique) et une au milieu marin littoral (Spartine à feuilles alternes). Après une présentation de  chaque espèce (origine et répartition, description et écologie, recommandations de gestion) sont passées en revue les interventions de gestion, soit, pour les six espèces, 15 exemples au total. Les informations fournies pour chaque exemple comportent une présentation du site, les méthodes appliquées, les moyens mis en œuvre et les résultats obtenus. Les coordonnées des gestionnaires pour chaque exemple sont rassemblées en fin du document.

Fruit d’un travail collectif coordonné par l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS) dans le cadre du plan Loire Grandeur Nature financé par la DREAL de bassin Loire-Bretagne et le FEDER, cet ouvragedécrit les espèces de vertébrés exotiques envahissants présentes sur le bassin de la Loire et détaille des expériences de gestion des espèces citées.

Résultat de la collaboration des experts scientifiques, des coordinateurs de groupes territoriaux et des personnes associées au groupe de travail Plantes invasives du bassin de la Loire piloté par l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne et la Fédération des conservatoires d’espaces naturels, ce manuel s’adresse à tous les acteurs de la gestion des milieux aquatiques.

RETOUR