Retour à la base d’informations

Les renouées se dispersant essentiellement à partir de fragments végétaux, il est possible de déterrer assez facilement ces fragments de rhizomes ou les tiges  au cours de leur première année de pousse (Boyer and Cizabuiroz 2013, Colleran and Goodall 2014). Cette opération répétée tous les ans  est très efficace pour bloquer la progression vers l’aval des renouées asiatiques sur certaines rivières.  L’opérateur doit être muni d’un piochon et d’un sac pour récolter les renouées déterrées et d’une pioche pour déplacer éventuellement des blocs ou des bois (cf vidéo de démonstration :  https://www.youtube.com/watch?v=XH0qHutVmj8 ). Les volumes récoltés étant très faibles, ils peuvent facilement être gérés par incinération.

Mireille Boyer, Concept.Cours.d’EAU SCOP, novembre 2016

Retour à la base d’informations :

Reynoutria sacchalinensis

Reynoutria x bohemica

Reynoutria japonica

Boyer, M. and E. Cizabuiroz. 2013. De l’installation d’une plante exotique dans un écosystème à son invasion : quand et comment agir efficacement ? Exemple des renouées asiatiques. 3eme conférence sur l’entretien des Zones Non agricoles – 15,16,17 octobre 2013.

Colleran, B. P. and K. E. Goodall. 2014. In Situ Growth and Rapid Response Management of Flood-Dispersed Japanese Knotweed (Fallopia japonica). Invasive Plant Science and Management January-March 2014, Vol. 7, No. 1:84-92.

 

Nous Contacter

N'hésitez pas à nous contacter par mail, nous reviendrons vers vous le plus rapidement possible. Cordialement.

0