Le GT IBMA est coordonné conjointement par l’Agence française pour la biodiversité et le Comité français de l’UICN depuis 2014. Une convention de partenariat s’étend sur la période 2015-2017 et définit les activités du GT IBMA selon 5 axes de travail.

12ème réunion du GT IBMA - Nîmes - Alain Dutartre

I. Coordination et animation du GT IBMA

II. Appui aux politiques et stratégies sur les EEE

  • Contribution aux stratégies européennes, nationales et locales et participation aux différents comités de suivi (ministère, groupes territoriaux, réponses aux sollicitations pour le règlement européen). Suivi d’une dizaine de comités à l’échelle territoriale.
  • Appui à l’évolution de la réglementation.

III. Production et mise à disposition de connaissances, de bonnes pratiques et d’outils pour la gestion

  • Evaluation de l’efficacité des interventions de gestion des EEE. Actuellement, les gestionnaires disposent de peu d’outils techniques pour suivre et évaluer l’efficacité des interventions qu’ils mettent en œuvre. Le GT IBMA propose de compiler des informations sur la mise en œuvre de suivis post-intervention. Une enquête préliminaire sera adressée aux gestionnaires d’espaces naturels afin de dresser un bilan (évaluation existante ou non, pour quelle espèce/milieu, avec quels méthodes et protocoles, quels résultats, quelles difficultés, quelles contraintes). Un premier rapport sera livré pour fin 2017.
  • Réalisation d’un panorama des exemples de projets existants en France et à l’international pour évaluer les intérêts et les risques de l’exploitation et de la valorisation commerciale des EEE comme possibilité de gestion de ces espèces. Le travail reposera sur un panorama de cas d’études documentés qui sera réalisé par l’OIEau. L’analyse des informations recueillies sera réalisée par la coordination du GT IBMA et permettra d’établir des constats, de dresser des conclusions et de livrer quelques préconisations. Les résultats de cette étude feront l’objet d’une publication diffusée aux acteurs pouvant être confrontés à cette problématique : services instructeurs de l’Etat (DREAL, DDT, Onema, DRAAF, etc.), décideurs et financeurs (collectivités territoriales, élus), etc.

IV. Diffusion et mise à disposition d’informations

V. Formation et communication

  • Interventions lors de sessions de formation (ATEN, Ifore, groupes territoriaux…). Interventions ponctuelles auprès de diverses structures  (France Nature Environnement, réseau Idéal Connaissances, etc.).
  • Participation régulière à diverses conférences nationales et internationales (interventions orales, posters, animation d’ateliers et de sessions).

Retrouvez l’ensemble des rapports d’activité du GT IBMA depuis sa création en 2008 :

Nous Contacter

N'hésitez pas à nous contacter par mail, nous reviendrons vers vous le plus rapidement possible. Cordialement.

0